Marie-Rose – Adagio

MARIE-ROSE, nouvelle en 5 mouvements : Coloratura – « chez Marie-Rose », Con anima – Un monde de fleurs, Con dolore – Angelo, Fortissimo – l’enfant que je n’ai pas eu, Adagio – Ultime transformation
Photos : printemps au Parc floral de Vincennes (12è ) et au Festival international des Jardins de Chaumont sur Loire

Adagio – Ultime transformation
En repartant de sa Nurserie, Marie-Rose ferme les volets, jette un dernier coup d’œil à ses protégées et retraverse la courette. Dans sa cuisine, elle ouvre le réfrigérateur, en sort une bouteille qu’elle avait mise à refroidir… Champagne d’Espagne, une bouteille de Cava Catalane, celui qu’elle préfère. Celui qu’Angelo rapportait d’Espagne aux parents de Marie-Rose, lorsqu’il venait pour la batteuse. Puis elle empreinte le petit escalier qui mène à l’étage. Dans sa chambre elle dépose la bouteille sur une table basse, à côté d’une coupe qui s’y trouvait déjà.
C’est une petite chambre douillette. Le bien-être vient surtout des tissus aux chaudes teintes mordorées que Marie-Rose a drapés sur les murs et les deux fenêtres. Le mordoré est une couleur sérieuse. Ce sont des velours, en camaïeux de mauves et de rouges. (Le violet faisait partie autrefois des couleurs autorisées pendant la période de demi-deuil). Le petit lit en 130 est recouvert d’un délicieux patchwork des différents tissus drapés, agrémenté d’un oreiller fait d’un fond de cuir brun, ramagé de fleurs d’or, en cuir de Cordoue. Du bon goût.


Une petite armoire sans style, mais brillante et bien cirée se tient entre les deux fenêtres. Et enfin, face au lit, un meuble de forme étrange, rustique, en chêne clair, trône sous une grande photo de Marie-Rose et Angelo enlacés lors d’une fête. Ce meuble, c’est Marie-Rose qui l’a fait fabriquer par un ébéniste qu’elle connaissait à Vannes-sur-Cosson en Sologne. C’est elle qui lui avait fourni les plans… Une folie qu’elle s’était offerte il y a cinq ans, un caprice ou plutôt une chimère… le meuble du pays des chimères pures : l’Orgue aux 38 essences de fleurs.

Les Sables feux 07 14 (8)Lors d’une conférence organisée par un groupe de militants bio et l’association belge  » L’œuvre du Docteur Bach », elle avait eu la révélation de cette thérapie par les fleurs. Marie-Rose se souvient, comme si c’était hier, de ce que l’orateur avait donné comme fondements.
– Fin connaisseur des espèces florales, le Docteur Bach était persuadé que la nature pouvait offrir des remèdes capables de soulager la santé. Un principe totalement novateur. Chacune des trente-huit fleurs sauvages préconisées, correspond à une émotion particulière…
– Vous choisissez les élixirs floraux en fonction de votre état ou de vos difficultés, puis, plusieurs fois par jour, vous prenez quelques gouttes jusqu’à ce que vous n’en ressentiez plus le besoin. Votre objectif étant d’aller vers une plus grande autonomie et une meilleure connaissance de vous-même.


Marie-Rose avait donc conçu son « Orgue aux 38 essences de fleurs », sur les théories, sur les bases du classement du Docteur Bach. Sept colonnes de tiroirs, composent les Sept jeux de l’orgue, ce sont les sept groupes d’émotions de la répartition : Peur – Doutes – Manque d’Intérêt pour le présent – Solitude – Emotivité – Découragement ou désespoir – Préoccupation excessive des autres. Chaque terminologie est écrite en lettres dorées au-dessus de chacune des colonnes. Trente-huit petits tiroirs servant à cacher les essences florales magiques composent cet orgue.
Ainsi, la colonne de gauche, correspond à tout ce qui touche à l’émotion, Peur. Toutes les peurs : 1/Peur de choses définies, timidité – 2/Peur de perdre le contrôle de soi et de ses impulsions – 3/Peur ou inquiétude sans raison apparente – 4/Peur pour les autres, crainte du pire pour eux – 5/Peur panique, terreur, cauchemars. Dans cette colonne cinq tiroirs superposés contiennent les élixirs des cinq fleurs qui seront utilisées pour traiter cette émotion : 1/la fleur de Muscade, 2/la fleur de Prunus, 3/la fleur de Tremble, 4/ la fleur de Marronnier rouge, 5/ la fleur d’Hélianthème


Marie-Rose est tombée sous le charme de cette façon de se stimuler et de se soigner. Elle croit dur comme fer à l’impact de ses états émotionnels sur sa vie psychique et sur sa santé. Elle revoit l’orateur belge penché sur la paillasse, haranguer la trentaine de personnes de l’assistance.
– Edward Bach pensait que l’équilibre émotionnel a une influence positive sur la santé physique, tandis que le déséquilibre se traduit par un impact négatif. Bach, s’intéressait davantage à la personne et à ses états émotionnels qu’à la maladie et ses symptômes…


Marie-Rose buvait du petit lait, elle pensait cela depuis si longtemps… la santé par ses fleurs…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Ce soir elle a pris une décision. Elle se sert une coupe de Cava et puis ouvre un tiroir de la colonne « Découragement ou désespoir » et sort l’élixir « Fleur de Châtaigner »… une petite étiquette indique dans quel cas cet élixir peut être utilisé « Désespérance au plus haut point. Etat de l’être qui a résisté jusqu’aux limites du supportable, comme un élastique qui va craquer. Etre qui est au bout de tout, spirituel, affectif, psychologique, physique. Sentiment d’abandon. Etre fort et courageux, mais qui cache sa détresse. ». Elle les connaît tous ces 38 élixirs et regarde l’étiquette par habitude… Sweet Chestnut est la fleur de la délivrance, prendre 3 gouttes par jour…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Elle verse la moitié du flacon dans son verre. S’assoit dans son fauteuil éculé en cuir de Cordoue et boit son verre tout en regardant la photo située au-dessus du meuble. Elle se sert un second verre et termine le flacon, cul sec le verre. Elle ferme les yeux. L’effet de l’élixir est immédiat, une force intérieure la pénètre doucement, une chaleur l’envahit, un bouillonnement trouble sa chair, une ardeur nouvelle la transporte. Elle connaît ces sensations agréables, mais ce soir c’est l’anniversaire, elle est avec Angelo, elle veut se dépasser, aller enfin plus loin. Elle ouvre le tiroir du dessous « Star of Bethleem » ou « Dame de onze heures », elle ne lit pas l’étiquette ni la posologie, elle vide le flacon dans plusieurs coupes de Cava qu’elle enfile goulûment coup sur coup, la bouteille est presque vide… mais peu importe…

Du bout de ses épines elle enlace l’autre rose, dans un baiser sans fin. Une rose rouge aux pétales de velours, une rose sombre au caractère épineux, une rose rouge espagnole. Une goutte de sang vermillon coule lentement sur ses pétales blancs immaculés, sur sa corolle intacte, dans son calice qu’ils boivent jusqu’à la lie…

Les Sables feux 07 14 (61)
Comme il faut prêter l’oreille… pour entendre le bruit que font les roses qui s’aiment…

Les Sables feux 07 14 (66)

FIN de la nouvelle
GIL, Ardon le 21 juillet 2013

Publicités

4 réflexions au sujet de « Marie-Rose – Adagio »

  1. Ping : Marie-Rose – Fortissimo | Balades et Voyages intérieurs 2013

  2. J’ai pas compris la fin… Est-ce que Marie-Rose se suicide ? C’est ce que j’ai imaginé mais je me suis peut-être laissée influencer par la puissance dramatique des couleurs du feu d’artifice que j’ai trouvé d’un coup sanglant…
    Bon je me suis laissée complètement prendre par l’histoire en essayant malgré tout tout du long de percer cette Marie-Rose à jour qui est-elle vraiment ? Je sais c’est bête mais c’est toujours comme ça quand je lis une histoire écrite par quelqu’un que je connais..
    Deux images que j’ai adoré les chaussures d’Angelo où comment le réel et la fiction s’entrelacent et l’idée de la nurserie.
    J’ai trouvée certaines fleurs magnifiques et magnifiées par le photographe du micro du macro la blanche du début avec la petite fourmis puis les rouges et les grosses blanche et rose qui ont l’air si douces…Je regrette qu’il n’y ait pas de légende pour nous indiquer le nom de chacune..

    Quelle plume !!!! Chapeau !!!!

    • Tu n’as pas compris… si, je pense que tu as compris… mais tu voudrais que je te dise ce que moi je vois.
      Et bien je pense que Marie-Rose, il s’agit bien de Marie-Rose !!! ne se suicide pas , elle aime trop la vie et, est très équilibrée… Toutefois je pense qu’elle a envie de s’envoyer en l’air (si je peux me permettre) en pensant à son amour défunt… et c’est la méthode qu’elle a trouvé… Mais tu sais c’est comme toutes ces fins sans fin… chacun y met ce qu’il veut…
      Pour les photos qui ne sont pas documentées, je l’ai fait exprès… pour ne pas que cela devienne une documentation et aussi pour me faciliter la vie… Aucune des photos de fleurs ne correspondent aux fleurs racontées dans la nouvelle…

  3. Ping : BALADES 2013 | GIL&DOM Fouleurs de Sentes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s